Tout découle de la testostérone, l’hormone de l’homme. Par son action, la peau masculine est plus épaisse, plus grasse et, par conséquent, vieillira différemment.

La peau masculine est plus épaisse

D’après les études, on admet que la peau masculine est plus épaisse de 20%. Elle mesure environ 65μm chez l’homme contre 50 chez la femme. En 2006, Koehler et son équipe ont également prouvé que la peau de l’homme possédait plus de fibres de collagène mais aussi que la perte de ces fibres était plus lente. Un homme va perdre environ 9% de son collagène en 20 ans contre 3% pour la femme. Cependant, à la ménopause, la femme va en perdre plus de 20%. L’amincissement de la peau lié à l’âge reste donc moins prononcé chez l’homme. Néanmoins, comme une peau masculine est plus épaisse, les signes de l’âge seront plus marqués chez l’homme dès qu’ils apparaîtront.

La peau masculine est également plus grasse

Sous l’influence de la testostérone, la peau masculine est plus grasse car cette hormone influence le nombre de glandes sébacées et les rend plus volumineuses. Une peau masculine sera plus favorable aux imperfections tel que les points noirs et l’acné.

Cependant, ce désagrément devient un atout avec l’âge ! En effet, l’étude menée à l’université de Kagoshima (Tamatsu, 2015) a démontré qu’une production de sébum plus importante protégeait davantage la peau du vieillissement.

La peau masculine et le rasage

Saviez-vous qu’un homme se rasera plus de 15000 dans sa vie ? Ces agressions répétées vont petit à petit amoindrir les avantages de la peau masculine que nous venons de citer. L’homme, en se rasant, va éliminer les premières couches de l’épiderme, la rasage va exposer des cellules de peau immatures plus sensibles aux agressions extérieures.

De plus l’usage de matériel inapproprié (rasoir émoussé, mauvaise lubrification…) multipliera le risque de microcoupures et accentuera les inflammations et les imperfections.